• Carole aimerait nous raconter une nouvelle histoire...

    Elle nous convie dans son jardin d'été à cette occasion

    Il était une fois... La petite route du bourgIl était une fois... La petite route du bourg

    Je crois que  l'entrée est par ici...

    Il était une fois... La petite route du bourg

    Où pourrions-nous nous installer...

    Il était une fois... La petite route du bourg

    la vue est jolie par ici...

    Il était une fois... La petite route du bourgIl était une fois... La petite route du bourg

    Il était une fois... La petite route du bourgIl était une fois... La petite route du bourg

    Tiens, un banc...

    Il était une fois... La petite route du bourgIl était une fois... La petite route du bourg

    Il était une fois... La petite route du bourg

     

    Allez, on s'y pause pour écouter Carole:

    Il était une fois... La route du bourg

     

    Elle n' avait sans doute rien de si particulier cette petite route qui menait au bourg,

    non, rien pour en raconter son histoire, et je crois, qu' elle n'a toujours rien de particulier...

    Vraiment rien, si ce n 'est... qu' elle existe toujours, et que rien n'a beaucoup changé depuis La Maladrerie, maison de mémé et pépé,

    cette petite route bordée de blés mûrs, marguerites et coquelicots et le bourg, Neuvy-le-Roi.

    Il était une fois... La petite route du bourg

    Elle bullait sous nos sandales blanches chaque dimanche, son macadam qui ressemblait à une plaque de "zan", fondait avec délice pour notre plus grand bonheur...

     Notre mémé mettait un point d' honneur à assister à la messe avec son sourire et ses petites filles ,

    assise au premier rang de l' église, face au curé qui lui rendait son sourire, une façon de lui dire qu'elle était sans doute la meilleure,

    la plus assidue des dames du bourg...mais que le dimanche !!!

    Il faut dire qu' à l 'époque...il y avait le bon Dieu (mais que le dimanche!), le brave médecin de la place du Mail, et...

    mémé, femme de gendarme...motard ! Autant vous dire, que mémé était LA FIGURE du bourg !

    ***

    Cette même petite route du bourg, écrasée de chaleur,  foulée par ma mémé furibarde et rouge de colère,

    corsetée et coiffée d' un chapeau qui ne pouvait retenir cette mèche en bataille, et qui, les jours de colère, s'obstinait à lui chatouiller une narine, comme ce jour-là...

     où  le boucher fut l'objet de son courroux!

     A sa charge:  d' avoir vendu des..."fraîches"  rillettes du Mans à ma mémé !!!

    Celles qui se tenaient dans ce papier, bougeaient et gigotaient au rythme des vers...et de sa colère, voire de sa fierté bafouée et là,

    il n' était pas question de laisser passer cet affront !

    Les rillettes tenues à bout de bras tel un trophée, sa petite fille à ses côtés, moi, nous voilà parties d' un pas martelé

    sur la petite route du bourg qui a dû ressentir un tremblement de terre puissance 5 !

    Arrivées à la boucherie, en face de la place du Mail,  les trois marches montées

    et la porte poussée à grand renfort d' un BLING-BLING retentissant,

    mémé en premier, moi derrière et pas peu fière de passer devant trois clients médusés,

    ma mémé, ma reine... incendiait de propos véhéments,  mes oreilles de gamine se sont délectées, le boucher de la place du Mail...

    et ma mémé, sans doute, devrait demander un pardon bien mérité au Bon Dieu le dimanche suivant,

    et à son curé qui lui sourirait en l'assurant de toute sa bénédiction !!!

    Le pauvre boucher, retrouvant subitement des rillettes...fraîches, se confondant en:

    « je vous assure, Maaaadaaaame B, ça ne se reproduira plus, je vous les offre de bon coooooeur, je vous prie...>>

    Assez contente d' elle, repassant devant les trois clients toujours médusés et impressionnés par tant de grandeur de ma mémé...

    femme de gendarme...motard... et après le Bon Dieu, (que le dimanche), et le brave médecin !

    ***

    Petite route du bourg, combien de fois as-tu tremblé sous les talons de mémé,

    combien de fois nous as-tu menés, ma sœur, mon petit frère et moi, les soirs d' été, à ces incroyables retraites aux flambeaux, place du Mail,

    Place du Mail  -  Neuvy - le-Roi ( Carole, la jeune fille sur la droite, les mains posées sur son genou)

    Il était une fois... La petite route du bourg

    combien de fois avons-nous chipé tes blés mûrs,  décortiqués ensuite sur la table en métal vert,

    combien de fois avons-nous cueilli tes marguerites et coquelicots,

    Il était une fois... La petite route du bourg

    combien de gens du voyage...les bohémiens comme on les nommait à cette époque, oui, combien en as-tu vu de ces roulottes tirées par les chevaux,

    les enfants de notre âge nous faisant coucou, en passant vers le jardin aux groseilles

    et le fameux rarahu* de pépé.

    Petite route qui mène au bourg... le monde a changé depuis, tout a basculé, mais toi, en tant que route qui devait nous mener quelque part,

    toi qui fondais comme du"zan", tremblais sous les pas de mémé, tu es toujours là et je peux te le dire maintenant,

    c'est pas grand chose un bout de route qui fond sous le soleil de nos étés, rien de particulier en fait,

    mais tellement essentiel !

    Il était une fois... La petite route du bourg

    Carole Tahar.

    Texte, dessin et photos de Carole Tahar

     


    30 commentaires
  • " Soleil de juillet donne la fortune."

    Ce dicton s'adresse bien sûr aux agriculteurs mais qu'en est-il dans nos jardins?

    Il a fait très chaud à Brest cette semaine, le ressenti était de 35°,

    j'ai dû me résoudre à arroser les massifs, ce vendredi,

    et aujourd'hui, dimanche, la grisaille est de retour.

    Je vous emmène faire le tour des massifs où les vivaces se sont éveillées.

    Dans le massif des dahlias, ce sont les dahlias qui, justement, commencent leur floraison

     

    Dahlia anémone " Take off"

     Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Dahlia pompon " Frantz Kafka "

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

    ***

    la sauge Amistad  en diapason avec la campanule Loddon Anna ( Véro, les limaces la laissent tranquille ;-)

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

    ***

    l'achillée

     Soleil de juillet donne la fortune.

    Mauve, coquelourde, Briza ( de chez Véro)

     Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    le penstemon " Black bird" rehausse le teint de la rose Irène Watts

     Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    La lavatère White Angel ( je l'ai en deux exemplaires dans ce massif )

     Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Le rosier Sweet Love bien épanoui avec les dernières chaleurs

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

    ***

    Le rosier " Parfum de Liberté"

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Dans l'enclos des poules, la clématite " I am Lady Q " est phénoménale et vole la vedette à " Etoile Violette"

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Une autre championne de floraison, la clématite " Ville de Lyon"

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

    ***

    Le passage bien végétalisé cette année, avec la passiflore et l'hortensia " Cassiopée "

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    après avoir réussi à s'y faufiler, le bosquet des hortensias bleus et mauves nous accueille

     Soleil de juillet donne la fortune.

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Le petit massif d'André Le Nôtre voit fleurir ses premiers dahlias

    " Noir Désir" et la rose " Bataclan "

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    et le dahlia inconnu, acheté en fin de saison 2018, dévoile enfin, sa fleur... ouf, elle n'est pas bariolée! ;-)

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Dans le massif du sud, le géranium Psilostemon daigne enfin apparaitre au bout de trois ans...

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    La Verveine de Buenos Aires

     Soleil de juillet donne la fortune.

     Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Le massif Petit Paradis

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

     Soleil de juillet donne la fortune.

     

     

     Soleil de juillet donne la fortune.

    La canne à pêche des anges ( Dierama pulcherrimum ) issue d'une bouture de chez Laurence

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Le rosier Jasmina, une bouture de chez Véro, j'attends avec impatience sa première rose

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    et ce lundi matin, l'émotion... elle s'est ouverte! Comme elle est jolie :-) Merci Véro!

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Dans le coin zen, l'hortensia serrata " Tosa No Akatsuki "

     Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Pour faire plaisir à ma soeur Isabelle, les bulles colorées du " Thalictrum delavayi Splendide "

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Un bouquet avec les roses Sweet Love et les fleurs de l'hortensia de ma voisine

     Soleil de juillet donne la fortune.

     Soleil de juillet donne la fortune.   Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    Le lapin " Luna" prend l'air

     Soleil de juillet donne la fortune.  Soleil de juillet donne la fortune.

    ***

    C'est bon les vacances!

    Léna et son amie Zoulda en plein petit dèj

     Soleil de juillet donne la fortune.

    Je vous laisse sur ces sourires smile

    A bientôt!

     


    38 commentaires
  • Marie, ma grande fille, m'a offert, il y a quelques années,  un abri à insectes pour mon anniversaire.

    Je l'ai planté dans le massif zen, à l'ombre, pas très heureux comme expo, pour accueillir les insectes ;-)

    Historiette du jardin

    Les escargots s'y promènent même en pleine journée, ils ont un sacré appétit, les bougres!

    Historiette du jardin

    mais le soir, c'est encore plus édifiant! je n'ose plus parler d'abri à insectes...

    Historiette du jardin

    ... je dirai plutôt " hôtel à colimaçons " ;-)

    Historiette du jardinHistoriette du jardin

    Historiette du jardinHistoriette du jardin

    Je suis tentée de mettre un écriteau: " COMPLET "

    Historiette du jardinHistoriette du jardin

    Après leurs vacances, ils vont être en pleine forme! je me demande s'ils aiment les asters... winktongue

     

     


    30 commentaires
  • Les vivaces seront à l'honneur pour les premiers jours de l'été.

    Je les aime autant que les roses dont elles sont les compagnes ou compagnons fidèles,

    servant souvent de doublures quand les reines se reposent...

    Voici un petit compagnon qui ne démérite pas, il fleurit sans relâche de juin à septembre:

    Le Dianthus 'Iced Gem'

    Un peu d'été

    ***

    Dans le massif de Nell, elles ont la part belle, c'est un massif mi-ombragé

    qui n'abrite qu'un seul rosier, celui du jardin d'Estelle!

    Un peu d'été

    Créé à mi-avril, ICI

    je lui ai rajouté quelques jolies plantes qui j'espère, sauront plaire à sa muse :-)

    un gros coup de coeur pour cette silène rampante, au feuillage panaché

    Un peu d'étéUn peu d'été

    mais aussi pour ce fuchsia bien rustique, au ton tout aussi doux: Marina Kelly

    Un peu d'été

    Un peu d'étéUn peu d'été

    L'heuchère Black Taffeta est en fleur

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Le rosier aussi...

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un de ses boutons s'est faufilé par l'interstice du claustra, sans doute par curiosité, un p'tit coup d'oeil vers le massif des dahlias ;-)

    Un peu d'été

    Et voilà ce qu'il découvre en ouvrant grand sa rose...

    Un peu d'été

    J'attendais cette campanule blanche et double avec impatience! Peut-être " La bonne amie"?

    Elle vient de chez Marie, une de mes clientes

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un peu d'étéUn peu d'été

    elle est jolie, non? Un duo plein de douceur avec la rose Sweet Love

    Un peu d'été

     

     

    Un peu d'été

     

    Une autre campanule, bleue cette fois, se conduit soit en couvre-sol, soit en grimpante pour garnir, par exemple un choisya défleuri...

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un peu d'été

    ***

    Le delphinium Cha Cha ne s'est pas beaucoup développé mais il est revenu, cela me ravit

    Un peu d'étéUn peu d'été

    ***

    La potentille Miss Willmot  se glisse entre les voisines

    Un peu d'été

    et un fuchsia s'écroule sous le poids de ses grosses fleurs

    Un peu d'étéUn peu d'été

    ***

    La sauge Amistad est impressionnante et cache la fragilité de Dainty Bess qui ne semble pas se plaire chez moi...

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un peu d'été

    ***

    Une de mes fleurs préférées qui me fait une grande joie en pointant ses fleurettes par ici:

    l'achillée

    Un peu d'étéUn peu d'été

    presque à égalité avec l'astrantia major, qui reste mon chouchou

    Un peu d'été

    Un peu d'étéUn peu d'été

    ***

    Vent d'été et sauge Violette de Loire

    Un peu d'été

    ***

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un peu d'été

    ***

    Un p'tit tour dans la serre...

    Oups, occupée!

    Un peu d'été

    Pardon Pierre! Juste une tite photo de la pousse du bauhinia de Marie, "Le jardin de pantoufle"

    Un peu d'été

    Dans l'enclos des poules, l'arche du rosier "Sweet Cathy" voit fleurir la clématite "I am Lady Q".

    C'est une variété viticella, particulièrement florifère dont les épousailles avec l'autre clématite viticella poussant sur cette arche, "Etoile Violette", sont prometteuses

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un peu d'été

    Les framboisiers se multiplient  par ici, je suis même obligée d'en arracher... Je laisse des épis d'orge, il me semble, se resemer tous les ans.

    Ils doivent venir du champs voisin...

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Un peu d'été

    C'est par ici que fleurit le beau rosier Burgundy Ice

    Un peu d'été

     

    Un peu d'été

     

     

     ***

    Le massif du poisson a repris un peu de couleurs. Il est en remaniement, je vous le remontrerai au cours de la saison

                                                                 erigeron- briza- lupin rose- Moutig en mode sieste                                                         penstemon Dark Towers- allium- rosier Lavender Dream

    Un peu d'étéUn peu d'été

    ***

    La première hémérocalle à fleurir: Persian Market. Elle est accompagnée du géranium Blue Cloud, le bien nommé :-)

    Un peu d'été

     

    Un peu d'été

     

     

    Un peu d'été

     ***

    La fête de la Musique bat son plein ce week-end, elle vaut bien un feu d'artifice que nous offrent les thalictrums

    timidement avec Rochebrunianum

    Un peu d'été

    un beau bouquet avec Elin

    Un peu d'étéUn peu d'été

    et une gerbe d'étincelles avec celui de Marie, Petite Rose

    Un peu d'été

    Un peu d'étéUn peu d'été

    Je termine ce billet par le dessert, avec une belle chantilly à la framboise, la rose William Shakespeare

    Un peu d'étéUn peu d'été

    ***

    A bientôt!

     


    42 commentaires
  • Avant que ne revienne l'automne, j'avais eu le temps de tirer quelques photos de l'arrière de la maison, côté sud.

    Elles datent donc de la semaine dernière. Avec le vent fou qui soufflait hier, elles auraient été de piètre qualité.

    Estelle souhaite mieux connaitre l'agencement du jardin.

    J'ai exaucé son souhait, en faisant le tour des fenêtres de l'étage,

    en essayant de cheminer au plus juste par la voie des airs ;-)

    Après avoir traversé la cour, deux panneaux marquent une entrée aboutissant sur une clairière

     

                                                                                                                                                                   Opaline et ses bouquets fruités

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    ***

     Vue de la chambre de Léna, côté ouest

    Cet espace vert n'est pas très exploité, la cuve de gaz enterrée interdisait toute plantation.

    Elle sera enlevée dans les prochains mois, des projets fusent à la vitesse de la lumière

     La clairière

    Avant l'automne...

    Le passage

    Deux claustras recouverts de la passiflore et d'une bouture du rosier La Giralda.

    Le grand hortensia Cassiopée prend ses aises et commence à boucher l'entrée...

    Avant l'automne...

    Avant l'automne...

     on se faufile et on arrive au sud :-)

    ***

    Vue de la chambre de Marie, côté plein sud

    Le rosier Ghislaine De Féligonde s'offre une belle grimpette, on peut admirer ses rosettes de la chambre.

    L'allée des hortensias apportera la couleur d'ici peu, une vague bleue se prépare.

    C'est sur cette partie de  pelouse que nous aimerions intégrer un bassin et un coin repos, on en discute encore...

    Avant l'automne...

     

     

    Avant l'automne...

     

    Vue de ma chambre, plein sud

    Avant l'automne...

    Vue d'une petite chambre, toujours plein sud

    Avant l'automne...

    Et si on allait voir de plus près...

    En sortant par la baie vitrée de la cuisine.

    Avant l'automne...

     

    Avant l'automne...Avant l'automne...

                                                                                      The Fairy  parmi le généreux géranium Johnson's blue                                                                                                                               

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    Avant l'automne...

    Avant l'automne...

       Ballerina entre le fenouil bronze et le Népéta Six hills Giant

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    Avant l'automne...

    Avant l'automne...

    Devant lui, la spirée Little Princess, un petit buisson plein de charme

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    ***

    Pour s'approcher de la Giralda, on peut s'aventurer par le chemin emprunté par Minoz

    mais il faudra baisser la tête pour éviter les griffures du rosier American Pillar

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    Les roses de la Giralda ont subi les pluies, hélas

    Avant l'automne...

     

     

    Avant l'automne...

     

     

     

     

     Ghislaine de Féligonde se moque des intempéries mais apprécie la douceur du soleil qui a fait une brève apparition, hier soir, juste avant son coucher...

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    Avant l'automne...

    ***

    quelques vues d'ensemble, c'était hier soir

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    ***

    Au fond du jardin, le massif Petit paradis s'étoffe

    Avant l'automne...

    Les campanules à feuilles de pêcher se sont resemées

    et sont de jolies compagnes pour les roses claires

    comme Scepter'd Isle

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    Avant l'automne...

    Bossa Nova dans les coeurs de la Briza

    Avant l'automne...

    Cardinal de Richelieu et sa rose pourpre-violette

    Avant l'automne...

    ***

    Le thalictrum Elin pigamon, la tête dans les nuages, il culmine à 2m50

    Avant l'automne...

     

    Avant l'automne...

     

     

     

    ***

     Le puits prend des couleurs, The Mayflower est intarrissable

    Avant l'automne...

    American Pillar hisse ses roses  sur une petite arche, installée cet hiver

    Avant l'automne...

    Avant l'automne...

    ***

    Retour vers la maison où Sir Lancelot s'épanouit en rosissant

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    ***

    Le plant mystère que j'avais pris pour une digitale est un muflier!

    Merci à celles qui m'ont aiguillée en ce sens!

    Je ne sais comment il est arrivé là, je n'en ai pas planté depuis des années...

    Avant l'automne...Avant l'automne...

    Les températures oscillent entre 11 et 12° en journée du côté de Brest!

    On attend le retour du printemps, voire l'arrivée de l'été pour profiter des plus jolies floraisons de l'année...

    A bientôt!

     


    48 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires