• Continuons la balade en juillet...

    ... Avant que tout cela ne devienne obsolète wink2

    L'hémérocalle s'est bien installée dans le petit massif de Nell:

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Il semblerait que la lavatère White Angel se soit ressemée...

    J'ai l'impression qu'il y a deux pieds!

    Continuons la balade en juillet...

    Continuons la balade en juillet...

    et même trois pieds! surprise dans la pelouse...

    Une graine s'est envolée du massif  smile

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Encore une usine à roses...

    Pomponella

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Et celles qui reviennent plus tranquillement:

    Salet

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Jacques Cartier auréolé de Sweet Summer Love

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Les dahlias peinent cette année, le manque d'eau se fait ressentir,

    les fleurs sont plus petites que d'habitude.

    Celui-ci, je l'ai acheté,déjà fleuri,  à une fête des fleurs

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Vue d'ensemble de ce massif, de la fenêtre.

    Les anémones de Picardie ( les tiennes Sophie wink2 ), bien à l'ombre, se portent à merveille!

    Continuons la balade en juillet...

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Allegro et Sourire d'Orchidée

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    L'hydrangea Cassiopée prend des proportions gigantesques!

    Il marque le passage entre le nord et le sud.

    Continuons la balade en juillet...

    ***

    Quand on a franchi la frontière, on tombe sur une clandestine!

    BLANCHETTE!!! qu'est-ce que tu fais là?????

    Continuons la balade en juillet...

    ***

     Elle a rien compris! Tête de bois! wink2winktonguehe

    ***

    Un bouquet d'hortensias pour clore ce billet:

    Continuons la balade en juillet...

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Août à 11:39

    C'est quand même bien vert chez toi, ici on dirait que j'ai fait les foins dans le jardin, ça sent l'herbe sèche, mes bambous ont cramé.

    Le dahlia a une jolie couleur! Bonne journée

     

      • Mercredi 3 Août à 12:13

        Je me demande aussi comment ça se fait que ça reste vert, tellement la terre est sèche!

        Peut-être un peu moins dans ce massif, j'y avais épandu de la cosse de sarrasin, ça retient encore un peu d'humidité...

        J'ai arrosé le dahlia, il est nouvellement planté alors, il a le droit à un traitement de faveur wink2

        Bonne journée Cindy, bisous

    2
    Jeudi 4 Août à 07:38
    Ton jardin ne s'en sort pas trop mal Nathalie ! Cassiopé et Pomponella waouh impressionnants. Ici maigres floraisons en ce moment. Dire quel'on attend un an pour voir ces floraisons estivales et là elles ne sont pas au rdv. Zut, j'ai la rage. Belle semaine à toi.
      • Jeudi 4 Août à 08:37

        Bonjour Maryline,

        oui, c'est vrai, il est encore assez vert, la nuit, il tombe un peu de pluie, qui ne mouille pas la terre!, mais arrose les feuillages

        peut-être que ça suffit pour les maintenir en vie...

        Cet hortensia est bien à l'ombre, ses fleurs sont protégées des rayons,

        ceux qui sont au soleil, sont flétris.

        On souffre beaucoup en Bretagne, notre roche ne retient pas l'eau comme dans d'autres régions.

        Je sens que je vais être déçue par la floraison des dahlias, certains ont des feuilles

        mais pas de boutons! Je n'ai jamais constaté ça! ça promet un automne tristounet...

        Bon courage Maryline, je sais que c'est un crève-coeur  cet été aux floraisons maigrelettes ou

        carrément absentes!

        Bises

         

    3
    Carole Tahar
    Jeudi 4 Août à 22:12

    Bonsoir Nath!

    L' obsolescence de mon jardin, ici, est en route! La date de conservation est dépassée, constatation faite et refaite!

    38°degrés cet aprem assorti d' un vent sec et brûlant, faut pas rêver de miracles pour la suite!

    Le jardin se relèvera sans doute, il y laissera quelques plumes...comme celles des tourterelles qui doivent se trouver bien trop vêtues et qui se délestent de quelques effets! Mesdames, je vous en prie, cachez ce que je ne veux pas voir de votre anatomie! Plus sérieusement, je me demande pourquoi je retrouve autant de plumes au sol, est-ce la chaleur? Une "mue naturelle" de leur plumage? des bagarres de territoires en vol? Bref...

    Mes anémones, Nath, un désastre cette année pour leur floraison à venir, une unique malheureuse rosace de feuilles d' où rien ne veut sortir, pourtant en situation très ombragée. Comme je les aime pourtant et donc les tiennes, en si bonne santé, je les aime encore plus! A minima, je veux bien la même chose qu' à Brest:  pas de pluie correcte mais suffisante pour faire en sorte que les feuilles, elles, boivent.

    Toute la végétation se replie sur elle-même, tentant de protéger l' essentiel vital, c' est assez triste à voir ce dernier sursaut!

    Certains rosiers osent... mais la floraison  ressemble à la vie de certains papillons, un seul tour de piste et puis s' en va!

    Ta frontière entre le nord et le sud est magnifique, Blanchette sait que finalement, à Brest, les frontières ne marquent que les esprits des jardinières, le passage y est libre de droit  pour s' en mettre plein les yeux!

    A l' ombre des hortensias

    Quel beau titre et quelle couverture  pour le livre...d' une jardinière bretonne!

    Bises,

    Carole.

      • Samedi 6 Août à 10:43

        Hey Carole!

        Ouh là! Moral en berne à Misery! Ce qui me fait mal, c'est surtout la difficulté à prendre l'air,

        comment ce serait possible avec une brise brûlante ouch N'as-tu pas eu un peu de pluie depuis?

        Je te propose une tite balade poétique chez Célestine.

        Tu verras, tu vas te régaler et peut-être t'inspirera-t-elle?

        Je ne désespère pas de remettre la rubrique "Il était une fois...", un de ces jours sarcastic ( je suis une grande rêveuse smile)

        Quant à mes anémones, il n'y a que celles de l'ombre qui soient pimpantes ( tu me diras c'est déjà pas mal ;-) )

        celles au soleil, dans le fameux massif " Massif des anémones", juste un plant et bien riquiqui tongue

        Hahaha, bien vu, pour le titre d'un livre, ce slogan prometteur " A l'ombre des hortensias",

        j'y penserai quand j'écrirai mes mémoires wink2

        Allez courage Carole, je pense bien à toi

        Plein de bises

    4
    Samedi 6 Août à 09:47

    magnifique ton hortensia mais est ce avant votre sécheresse ? Ta lavatère que tu m'as envoyée n'a pas repris cry

    Bon we

      • Samedi 6 Août à 10:52

        Hello Elise,

        Il est toujours comme ça l'hortensia, à part le haut qui est au soleil et qui a brûlé!

        Je fais une photo, je la posterai demain smile

        Si tu veux, je t'enverrai ce bout de lavatère qui pousse dans la pelouse en même temps que les graines de l'achillée!

        Je vais prélever le carré de terre où elle pousse et la mettre en godet, avant que

        Pierrot ne tonde les pissenlits wink2

        Bonne journée!

    5
    Carole Tahar!
    Samedi 6 Août à 11:25

    Hello Brest!

    Mais... Celestine existe depuis 2009!!!

    Mais c' est génial ce blog!  nous sommes donc plusieurs dans ce monde à voir des poissons dans les branches d' un arbre ou à se persuader que la lune joue les funambules sur un fil imaginaire, que c' est rassurant!

    Pas de pluie ici, Nath! Je me demande pourquoi le ciel ne pique pas une colère avec la chaleur et la sècheresse, même pas un éclair de chaleur comme on dit!

    L 'automne est aussi en route sur le petit coteau, en face, mais cet automne précoce ne sera pas flamboyant, loin de là!

    Ce samedi est respirable, enfin! Toujours du vent par contre, donc même si l' autorisation d' arroser était possible, ça ne changerait pas grand-chose au fond, le mal est fait! Mes eaux d' évier de cuisine et de SDB ne sont pas suffisantes, le jardin est seul maître à bord pour décider de...Vie ou de mort!

    Quelle horreur, on se croirait au temps des gladiateurs! (j' ai détesté ce temps dans les livres d' Histoire de France, tout comme le moyen-âge d' ailleurs)

    Mais dans notre quête de jardin/paysagé, ne pas oublier ceux qui en vivent de cette terre, ceux qui ne boivent pas à leur soif, ceux qui n' ont d' ombre que la leur à défaut d' avoir un toit, à ce désastre végétal et animal parti en cendres cette année,  un peu partout.

    Bises Nath!

    Carole.

      • Samedi 6 Août à 15:46

        smile j'aurais dû parier que ce blog te plairait... une bouteille de champagne! wink2

        Tant mieux que tu puisses respirer l'air du dehors sans te brûler les poumons! c'est une bonne chose!

        Ici aussi, il y a du vent dans les voiles, depuis quelques jours, le linge sèche vite!

        Je me demande s'il aura le parfum du jasmin qui refleurit juste à côté, une touche serait idéale sarcastic

        Ne nous laissons pas envahir par la misère du monde, ni même par la nôtre...

        Je te propose donc une nouvelle balade, si tu veux bien smile

        Une plume fluide, pleine de gaieté et de jolies photos:

        je t'embarque sur  La ligne 13

        Bon voyage Carole! 

         

    6
    Carole Tahar
    Samedi 6 Août à 20:32

    Re-coucou Brest!

    Mais Nath...je te devance, car La ligne 13, je la suis depuis belle lurette, j' en aime  beaucoup la légèreté et effectivement la gaieté qui s' en dégage, un "Petit Futé" à feuilleter pour la belle humeur!

    Ce qui ne m' empêche pas de rester très lucide sur la marche de notre monde, je m' en voudrais de ne pas l'être.

    Si ton linge sent le jasmin, je t' envie car le mien risque de sentir...le foin! (l' état actuel de l' herbe, même le trèfle a rendu l' âme pour le malheur des butineurs).

    Ceci dit, ça sent très bon le foin !

    Bon week-end et bises!

    Carole.

      • Dimanche 7 Août à 09:45

        Hello Carole, smile

        ah bon, tu connais cette Ligne 13! J'ai un train de retard, alors he

        Ben non, le linge ne sentait pas le jasmin, le vent était contraire wink2

        J'aime aussi l'odeur du foin, je jouais dedans quand j'étais gamine

        alors ce parfum si particulier est synonyme de gros fous rires

        et de parties de cache-caches mémorables happy

        Bon dimanche,

        bises Carole

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :