• Les températures sont nettement plus fraîches et le soleil ne chauffe plus exactement de la même manière.

    Le jardin va décliner et il faut profiter des dernières floraisons, emmagasiner quelques souvenirs

    et réfléchir à de nouvelles plantations pour le printemps!

     Le jardin s'est affaissé avec le vent qui a soufflé fort toute la semaine dernière,

    je n'ai pas remis de tuteurs, les parterres en sont déjà tellement pourvus!

     

    Aster Le Vasterival , comme une rivière

    L'automne L'automne

    L'automne L'automne L'automne

    L'automne

     

     

     

    L'automne

     

     

    Aster cordifolius Little Carlow, comme des gouttes d'eau

    L'automne

     

     

    L'automne

     

     

     

    Aster divaricatus,  petites étoiles dans la pénombre

    L'automne L'automne

     

    Aster Chloé, le goût de la simplicité

    L'automne

     

     

    L'automne

     

     

    Anémone Honorine Joubert, un papillon sur chaque tige

    L'automne L'automne L'automne

     

    Rose Septer'd Isle,  champagne servi en coupe

    L'automne

     

    André Le Nôtre, douceur acidulée

    L'automne

     

     Sir Lancelot, lumière tamisée

    L'automne L'automne

     

    The Mayflower, générosité à l'état pur

    L'automne L'automne

    L'automne L'automne

     

    Rose Pierre De Ronsard, une promesse faite à Elise

    L'automne

     

    Caryopteris "Grand bleu", l'océan au jardin

    L'automne

    L'automne L'automne

     

    Iris , l'effronté

    L'automne

     

    Sauge Amistad, éphémère mais...

    L'automne

     

    L'automne

    si on prend la précaution de faire des boutures, elle sera toujours présente au jardin :-)!

                                      je viens de l'apprendre par Estelle. Geontran lui a donné ce conseil. Merci!

     

     

     A bientôt!

    L'automne

     

     


    45 commentaires
  • Lors de notre périple en Ille et Vilaine, de nombreuses destinations étaient tentantes.

    Le domaine de Montmarin avec son château au bord de La Rance a retenu notre attention car il y était question d'un jardin.

    Pas de visite du château mais le parc l'entourant vaut tous les châteaux du monde! du moins pour une jardinière ;-)

     

    Son histoire en quelques lignes :

    Seule Malouinière sur la rive gauche de la ‘Rance',le Montmarin a été construit par Aaron Pierre Magon seigneur du Bosc en 1760 .

    Déjà à l'époque, le Montmarin est plus assimilé à une « Folie » qu'à une malouinière !

    Sa construction luxueuse va ruiner son auteur, et le Montmarin sera vendu en 1782 à Benjamin Dubois, armateur à St Servan .

    Ce dernier industriel brillant va y créer le plus grand chantier naval de la région malouine ainsi que les seuls quais existant à St Malo au XVIIIème !

    il y occupera jusqu'à 1200 ouvriers, il sortira de ce chantier plus de 300 navires en moins de 10 ans, dont ceux de Bougainville,

    et un certains nombre de frégates et de navires de haut bord pour la marine Royale .

    Il va de plus initier les premières lignes régulières rentables à destination de New-York !

     En 1791 Danton n'ayant pas confiance en St Malo acheta le Montmarin pour en faire un port militaire entre Brest et Cherbourg ,

    mais l'état n'ayant pas payé son achat (seulement avec des assignats sans provision….), la famille Dubois fit un procès,

    et récupéra le Montmarin, restitué par Bonaparte 1er Consul en 1797.

    La construction navale y continua de manière réduite jusqu'en 1840, puis le Montmarin redevint une résidence ‘normale'.

    (ref: Parcs et jardins de France)

     

    Après une petite marche sur la côte de Dinard, pour nous rafraîchir grâce à un petit vent marin, la température ayant atteint les 32° ce jour-là,

    c'est en fin d'après-midi que nous partons vers PLEURTUIT.

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Un château au bord de l'eau

     

    A l'entrée, je suis attirée par deux statues, séparées de quelques mètres. J'ai l'impression qu'elles aimeraient se rejoindre mais...

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Me voilà charmée par le romantisme du lieu, la visite peut commencer

    et premier coup de coeur pour ces Eucomis dont j'entends beaucoup parler sur les blogs

    Un château au bord de l'eau

     

     

    Un château au bord de l'eau

     

     

     

    La pelouse est ponctuée de bosquets, ils permettent au regard de ne pas s'ennuyer à survoler ces immenses carrés de verdure

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Des petits sentiers sont une invite à flâner dans le parc

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

     

    un cornouiller? Non, une symphorine que vous avez été nombreux à reconnaitre. Merci!

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Un château au bord de l'eau

     

    Au détour d'un chemin, l'arrière du château.

    Ce sont d'abord les massifs fleuris qui captent l'attention et les vasques joyeuses

    Un château au bord de l'eau

     

     

    Un château au bord de l'eau

     

    surplombant tout cela, un magnolia majestueux

    Un château au bord de l'eau

     

    les althéas sont nombreux

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

     

    et les parterres bien garnis

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

           l'oeil s'épuise de fleurs si colorées et le champs de vision s'égare vers... le large!

    Un château au bord de l'eau

     

    Un château au bord de l'eau

     

     

     

    Je veux m'approcher de cette source bleue! il faut suivre un sentier qui descend vers elle.

    On longe un sous-bois, accueillant de nombreux hydrangeas

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

     

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    et puis, nous y voilà! Le bord de La Rance

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

     

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

     

    En remontant, un jardin privé, interdit au public m'attire comme un aimant. Je ne pourrai  y voler que quelques photos sarcastic

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

    Il a fallu que je me presse, l'heure des visites était passée, pour un peu j'aurais été conviée à prendre un verre avec les châtelains ;-)

     

    Des nouvelles de mon modeste petit jardin sur la terre.

    La vigne vierge se pare de ses couleurs d'automne et s'accroche à tout ce qui croise son chemin.

    La citerne disparait derrière son feuillage

    Un château au bord de l'eau

    et mon petit buffet en palettes recyclées se fait doucement mais sûrement envahir par ses tiges volubiles

    Un château au bord de l'eauUn château au bord de l'eau

     

    A bientôt!

    Un château au bord de l'eau

     


    32 commentaires
  • Bien que le titre est une connotation mélancolique, ce dimanche ne fut pas empreint de tristesse.

     Pierre s'étant rendu à Ouessant  au festival Ilophone et Léna chez son ami à Brest, j'étais seule.

    La journée a commencé dès 6h00, j'aime avoir du temps devant moi.

    Je consulte les mails, réponds à mes lectrices et lecteur ;-)

    et me rends chez les copines et copain découvrir leur nouveau billet:

    -sur le blog de  Géontran "Agapanthes et camphrier"

    dont la plume poétique ne pourra que vous émouvoir.

    - sur le blog de  Denise "Les rêves d'Eugénie"

    dont l'éphéméride de la nature, par le biais de ses photos, invite à la rêverie.

    - sur le blog de Estelle "Le jardin de Nell"

    qui nous raconte le déménagement de son potager en carrés, un travail de titan, elle est très courageuse et volontaire!

    Elle me donnera l'envie de mettre de l'ordre dans mon seul carré et d'y planter quelques pousses de salade.

    Mais d'abord, il faut s'occuper des poules! La trappe du poulailler s'ouvre à 9h00

    et j'ai envie d'offrir un peu de verdure à ma p'tite basse-cour. Je laisse leur portail ouvert... c'est la course!

     

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

    Pendant que les poules s'ébattent, je ramasse les oeufs et y note la date, sinon on est vite perdu ;-)

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

    et puis direction le mini potager. Je vous fais grâce du champs de bataille, je préfère vous montrer l'après :-)

    Des curieux s'agglutinent à l'entrée et se demandent ce que je traficote dans leur enclos

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

                        pas grand-chose à voir! de la ciboulette, des fraisiers et puis c'est tout!                                        ... enfin non et les pousses de salade, fraichement plantées!

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

    je devrais m'y intéresser un peu plus, Pierre a installé à deux pas, un point d'eau très pratique!

    Un dimanche de solitude

    Il a aussi commencé un nouveau carré rectangle, en stand-by depuis plusieurs mois

    Un dimanche de solitude

     

     

     

    Un dimanche de solitude

     

     

    Bon assez rigolé ;-)  je reviens vers un domaine où je suis nettement plus à l'aise: les fleurs!

    Les pois de senteur semés tardivement se prélassent au soleil doux.

    Quelques cosses se forment, ils reviendront l'année prochaine embaumer l'été

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

     

    Certains géraniums vivaces sont encore fleuris, ils tapissent le sol et s'entêtent à créer des bouquets comme le très généreux "Azure Rush" qui s'entend avec tout le monde.

    Il serre de près les roses  Pomponella et enlace tendrement l'échinacée Green Jewel

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

    Un dimanche de solitude

     

    Le géranium Dreamland volète au-dessus des feuillages depuis des mois. Il peut choisir le ton sur ton avec le dahlia Silver Years

    ou faire ressortir son teint de porcelaine sur les feuilles sombres du dahlia Purple Haze

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

     

    Une jolie surprise! La Mauve se pare à nouveau de ses bouquets de fleurs délicates. Ramassons les graines, elles pourraient faire le bonheur de mes amis jardiniers :-)

    Un dimanche de solitude

     

     

    Une amourette de vacances qui se poursuit jusqu'à l'automne, on peut commencer à parler du grand Amour...

    Rose et astrance

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

     

    Marier les fleurs! C'est un challenge que ce travail de marieuse de fleurs! il commence souvent à la fin de l'hiver...

                                                                  Anthémis et lavatère                                                                                                             sauge Amistad et dahlia Silver Years

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

    Scabieuse et aster   

    Un dimanche de solitude

              

    Là, il y a un souci! la polygamie n'est pas permise... Ah si! parmi les fleurs :-)

                        Dahlia Noir Désir, dahlia blanc et géranium Rozanne                                                      Sauge Love and Wishes, campanule Loddon Anna et lavatère White Angel

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

                                       

    Après avoir tiré toutes ces photos, je suis rentrée et j'ai trié celles qui attendaient dans un coin de l'ordinateur.

    Des bouquets après les pluies de fin août.

    un bouquet blanc

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

     

                 un bouquet rose

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

                                              

    un bouquet tendre

    Un dimanche de solitudeUn dimanche de solitudeUn dimanche de solitude

     

     L'après-midi a été consacrée au farniente, c'est bien aussi ;-)

    Voilà, un dimanche en face à face avec moi-même et avec les fleurs... mais comme c'est bon!

    A bientôt!

    Un dimanche de solitude

     

     

     


    35 commentaires
  • L'Aber Wrac'h est un petit port de plaisance en Finistère Nord,

    c'est le seul port en eaux profondes entre Morlaix et Brest.

    C'est le lieu idéal pour les plaisanciers qui veulent découvrir les Abers et la Côte des Légendes

    ( Le petit futé) - photos internet

     

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     

    Le décor est planté, rendons-nous chez Sofi et Armel qui ont accepté que je fasse un reportage dans leur jardin.

    Quand j'arrive, Armel est à tondre pour mettre propre avant que je ne sorte mon appareil photos ;-) trop adorable!

    Sofi m'a prévenue :" c'est pourri!", vous noterez le vocabulaire choisi selon les régions:

    chez nous, "c'est pourri", chez vous "c'est cramé", bon, ben on va faire avec...

    Il fait bien beau, le galet est sec ;-)

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    Ils ont une belle maison en bois sur les hauteurs de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    et un monstre bleu trône dans le jardin ;-)

    Du côté de l'Aber Wrac'h

     

    Ici, nous recyclons beaucoup, surtout les palettes...

    comme support de toboggan

    Du côté de l'Aber Wrac'h

     

    comme salon de jardin installé à l'ombre d'un mimosa

    Du côté de l'Aber Wrac'h

     

    comme cache-talus servant d'appui pour

    petites décos rigolotes et poétiques que Sofi disperse dans ses massifs

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    et des plus insolites...

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     

    Armel quant à lui, aime le potager et remporte quelques succès

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    il mélange les genres, légumes et fleurs se côtoient sans problème

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    et pour les plus fragiles, comme le basilic, il a fabriqué cette mini-serre

    Louzaoueg bihan: petit herbier ou petite maison des plantes (Armel, t'es d'accord avec ma traduction?)

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     

    il crée des tables originales avec des structures de machine à coudre

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    campé sur roulettes, le barbecue se déplace facilement suivant les vents

    Du côté de l'Aber Wrac'h

     Pendant qu'Armel met sa dextérité au jardin, Sofi qui est couturière,

    crée des vêtements pour enfants et divers objets de déco dans son atelier

    la voilà ma p'tite Cocotte smile

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     

    mais revenons au jardin! Sofi affectionne les coins pause-café, comme celui-ci...

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    ...installé devant un petit massif très bord de mer

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     

    Les p'tites bêtes ne sont pas oubliées

                                                                               abri à insectes                                                                                              Ker buzhug: la maison des vers de terre- composteur fait maison

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     ni les enfants avec cette poupe de bateau pirate, entièrement conçue par Armel

    La photo tangue un peu, il y a du roulis ce lundi ;-)

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     les poules  bénéficient d'un confort sur mesure

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    ici, leur entrée privée pour regagner la chambre à coucher.

                                       Vous remarquerez la trappe à laquelle est fixée un câble,  rattaché à cette poulie, permettant la fermeture sans entrer dans l'enclos, pratique et sécurisé!

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

     Madame Roussette nous fait la visite guidée ;-) la couchette est en mezzanine, les poules préfèrent dormir en hauteur, ça les rassure!

    Du côté de l'Aber Wrac'hDu côté de l'Aber Wrac'h

    Du côté de l'Aber Wrac'h

    La balade se termine, j'espère que vous aurez pris plaisir à découvrir ce lieu,

    où les talents de Sofi et Armel animent chaque coin et recoin.

     

    " Merci Sofi et Armel pour votre confiance,

    vous m'avez laissée déambuler dans le jardin sans aucune contrainte"

    A bientôt!

    Du côté de l'Aber Wrac'h

     

     


    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires