• Amélie, Atiyah, Fabien, Brendan, Ciara, Inès... Qui sont-ils?

    Les tempêtes qui balaient la Bretagne depuis novembre!

    Dennis est en cours... Ca décoiffe encore ce matin!

    ***

    Je me suis demandée ce qui me touchait le plus dans cette première photo du dossier "mai" et j'ai trouvé!

    LA LUMIERE!

    Comme elle me manque durant ces longs mois gris, pluvieux et venteux!

    Rétro 2019: mai

    Rétro 2019: mai

    je l'avais tirée le 2 mai 2019 à 7h47.

    Elle irradie sur presque toutes les photos de ce joli mois

    Rétro 2019: maiRétro 2019: mai

    Rétro 2019: maiRétro 2019: mai

    Il y a aussi les scènettes qui me tiennent à coeur mais je ne suis pas sûre de les revoir cette année...

    The Mayflower dans le puits.Non! Je l'ai planté ailleurs...                         ce pavot, posé devant l'érigeron, au gré du vent...                 les giroflées annuelles se seront-elles ressemées...

    Rétro 2019: maiRétro 2019: maiRétro 2019: mai

    le pélargonium et la sauge, si bien assorties... peut-être s'il ne gèle pas trop fort

    Rétro 2019: mai

    ***

    deux bouquets:

    Rétro 2019: maiRétro 2019: mai

    des associations:

                                                                Bleu sur bleu: iris et népéta                                                                                                 rose Sourire d'orchidée et pois de senteur

    Rétro 2019: maiRétro 2019: mai

                   Dimorphotéca, oxalis et fraises des bois                                                       pivoine Karl Rosenfield  et digitale                                                                  L'oléaria et l'anisodontea

    Rétro 2019: maiRétro 2019: maiRétro 2019: mai

                      le bouquet de la mariée :-)                                                                rose Blush Noisette et  clématite Ville de Lyon                           rose Sweet Cathy et clématite Etoile Violette

    Rétro 2019: maiRétro 2019: maiRétro 2019: mai

    deux mosaïques de roses:

    Rétro 2019: mai

     

    Rétro 2019: mai

     deux bricolages de Pierre:

    la serre

    Rétro 2019: mai

     

     

    Rétro 2019: mai

     

     

    et la couveuse à salades

    Rétro 2019: mai

    un nouveau massif: le massif de Nell

    Rétro 2019: mai

    ***

    quelques derniers clichés...

    Rétro 2019: maiRétro 2019: maiRétro 2019: mai

    Rétro 2019: maiRétro 2019: maiRétro 2019: mai

    et puis le pourquoi du comment: Moutig couve les graines du fenouil, sûrement pour ça qu'il est si précoce ;-)

    Rétro 2019: mai

    A bientôt!

     

     


    10 commentaires
  • Jeudi, une accalmie quasi printanière m'a poussée à faire le tour du jardin.

    Une surprise m'attendait dans le coin Zen... les perce-neige sont revenus!

    Oh juste un petit bouquet qui ne s'étoffe pas au fil des ans mais bon, il est bien là!

     

     

     

     

     

    Autre surprise: l'hellébore offert par Mme G. une de mes clientes fleurit pour la 1ère fois

    sur le même pied, deux fleurs différentes, aux couleurs bien assorties:

    Mon hellébore fétiche continue de s'étoffer:

     

    Les crocus se réveillent timidement. Aujourd'hui, ils préfèrent rester fermés pour cause de tempête

    Les camélias champêtres ouvrent leurs fleurs délicates:

    une giroflée arbustive continuellement en fleurs:

    les arbustes à petites fleurs parfumées me charment en cette période hivernale

    l'Eriostemon:

     

     

     

     

    le Diosma:

     

    L'Azalée Kirin devant l'enclos des poules où...

    deux nouvelles recrues font le bonheur du coq :-)

     

    Moutig

    ***

    Je vous quitte sur cette boite peinte dans la semaine, j'y planterai ces crocus dès que possible.

                                                                                                                 recto, nichoirs                                                                                                                   

    verso, peint au pochoir

     

    A bientôt!

     


    28 commentaires
  • Eloïse est l'amie de Léna, ma jeune fille.

    Eloïse vient tout juste d'avoir 20 ans en janvier.

    Elle habite un petit studio à Brest, desservi par une courette, quelle chance!

    Pour l' anniversaire de son amie, Léna voulait lui faire une surprise

    et a fait appel à... son papa, Pierre! Stéphane Marie étant déjà occupé ailleurs wink2

    Le projet: aménager un coin- repas pour les beaux jours, à l'extérieur avec des palettes de récupération!

    Le pari: à réaliser en un temps record, soit à peine 4 jours,  le temps de l'absence  d'Eloïse, en études dans une autre ville!

    Branle-bas de combat pour trouver la matière première: les palettes! Un grand merci à Tanguy matériaux qui en a été le principal donateur.

    Léna a les clefs de l'appartement, elle se charge de nourrir les animaux pendant la semaine.

    La chatte Jonquille: trouvée errant dans les rues de Quimper, recueillie par l'Arche de Noé et adoptée par Eloïse. De la douceur à l'état pur!

    Pas de panique chez EloïsePas de panique chez EloïsePas de panique chez Eloïse

     et le lapin Léon; lapin bélier trop craquant!

    Pas de panique chez EloïsePas de panique chez Eloïse

     

    ***

    Voici la courette, entourée de hauts murs

    AVANT:

    photo de nuit avec le portable, désolée pour la qualité médiocre...

    Pas de panique chez Eloïse

    APRES:

    Pas de panique chez Eloïse

    Sous la petite fenêtre, une structure composée d'un grand bac et d'un panneau vertical,

    pratique pour accrocher des pots

    Pas de panique chez EloïsePas de panique chez Eloïse

    Pas de panique chez Eloïse

    Près de la porte, un grand panneau, déjà bien fourni en plantes, par les soins de la maman d'Eloïse

    et des miens :-)

    Pas de panique chez EloïsePas de panique chez Eloïse

    Pas de panique chez Eloïse

     

    AVANT:

     

    Pas de panique chez EloïsePas de panique chez Eloïse

    APRES:

    Le coin-repas

    Pas de panique chez Eloïse

    Une jolie construction ajourée composée  de deux bancs et tout en haut d'un bac pouvant accueillir des plantes cascade...

    Pas de panique chez EloïsePas de panique chez Eloïse

    le classique banc en palette qui sera très confortable avec des coussins quand viendra la belle saison

    Pas de panique chez Eloïse

    deux tabourets, déjà adoptés par Jonquille

    Pas de panique chez Eloïse

    et un touret, offert par mon frère ( merci Dom!) qui fera office de table

    Pas de panique chez Eloïse

    elle aura besoin d'un sérieux ponçage, pas eu le temps...

    La mise en place de ce mobilier n'a pas été simple!

    Ben oui, Léna n'avait pas la clef de la porte ouvrant sur la cour!

    Tout a été passé par la fenêtre: les meubles, les plantes, la terre pour les bacs et les bénévoles! winktongue

    Pas de panique chez Eloïse

    Eloïse a été très émue en découvrant tout cela en rentrant le vendredi soir.

    Et puis après, il y a eu la fête pour ses vingt ans...

    Pas de panique chez Eloïse

    A bientôt!

     


    34 commentaires
  • Puisque nous sommes toujours en janvier, mois des bons voeux et autres bonheurs,

    je laisse la parole à Carole qui souhaite vous les présenter à son tour.

    J'ai ponctué son récit de photos de son jardin givré et de quelques scènes des fêtes.

    Carole, j'ai trouvé une pensée de Proust qui va bien, je trouve, avec l'esprit de tes " Il était une fois...":

    " Tout comme l'avenir, ce n'est pas tout à la fois, mais grain par grain qu'on goûte le passé."

    ***

    Quelques madeleines de Proust !

     

     Marcel Proust et son affection pour les madeleines de son enfance...

     

    Petite, comme vous, j'aimais bien les madeleines et les aime toujours autant,

    mais il a fallu quelques événements familiaux pour enfin comprendre ce que cette expression voulait vraiment évoquer.

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de ProustIl était une fois... Quelques madeleines de Proust

     

    C' est très insidieusement que les miennes de madeleines se sont chargées de remplir ma boite à souvenirs,  d' Alsace et...de gâteaux, accessoirement !

     

    Je dis accessoirement, car je crois que nous sommes nombreux à penser que les moments positifs de nos vies arrivent pour combler un manque...

    un vide, voire des blessures, puis à l'image de ces madeleines de Proust,

    ils auront pour mission d'occuper quelques étages dans notre mémoire bienveillante et réconfortante... d' enfant !

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de ProustIl était une fois... Quelques madeleines de Proust

     

    Brave et salutaire mémoire d' enfant, qu'as-tu donc trouvé comme subterfuge pour qu'une époque aussi sombre veuille bien prendre la forme d' une boite en métal,

    décorée de quelques images naïves et colorées, hivers enneigés, patineurs sur glace et de quelques branches de houx en relief sur le haut du couvercle si souvent ouvert...et refermé,

    après qu'une main d' enfant soit venue chaparder en douce un de ces petits gâteaux de Noël aux parfums d' anis et de cannelle,

    confectionnés avec soin et application par ma tante Denise, désignée d' office comme substitut familial de cette époque trouble,

    assumant une famille agrandie à six enfants d' un seul coup!

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de Proust

     

    Qui pouvait imaginer que ce fier chalet sur la route entre Munster et le col de la Sclucht, abritait une cuisinière émérite et...méritante!

    Un chalet que je trouvais majestueux, fenêtres de décembre décorées de sapin et d' étoiles dorées, un balcon à l' étage croulant sous une guirlande animée,

    un chalet aussi alsacien que mon nom de naissance !

     

    Heureuse mémoire d' enfant, car encore maintenant, je reconnais entre mille ces parfums délicieux, ces petites formes d' emporte-pièces aux allures naïves,

    écorces d'oranges et anis étoilé, gâteaux troués à la gelée de framboise et spritz au beurre.

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de ProustIl était une fois... Quelques madeleines de Proust

     

    En décembre, dans ma belle vallée de Munster pourtant refoulée car ma mémoire d' enfant y garde quelques brouillards encore tenaces, par une fenêtre ouverte,

    on entendait aussi « Quand les cloches sonnent sonnent.... » et quelques autres chansons des Compagnons de la Chanson, mélodies indissociables des bredeles de mon enfance,

    quand ma tante Denise, tablier noué autour de sa taille, les mains enfarinées...et beurrées, (je précise qu'un bredele est fait de beaucoup de beurre, c' est pour cette raison qu'il est bon), mettait un point d' honneur à remplir...remplir...remplir de nombreuses boites en fer, mes fameuses Madeleines de Proust à moi !

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de ProustIl était une fois... Quelques madeleines de Proust

     

    Quelle étrange mémoire d'enfant, quel subterfuge as-tu donc trouvé pour que je puisse sourire à cette simple évocation des bredeles et des Compagnons de la Chanson,

    sourire et ne pas être triste alors que tante Denise s' en est allée en ce début d' année 2019, rejoindre à son tour mes brouillards d'Alsace...

     

    Sans doute sais-tu, toi, insidieuse et étrange mémoire d' enfant, qu'une madeleine, qu'elle soit de Proust, d' Alsace ou d'ailleurs, délivrera tous ses secrets de fabrication

    dans une frêle embarcation prenant le large pour un autre voyage, un très beau jour de décembre,

    quand en soulevant le couvercle d' une boite en fer, s' y trouvait déposée sur des bredeles confectionnés par une jeune et future maman, une petite paire de chaussons de bébé...

    au parfum d' anis étoilé et de spritz au beurre !

    Oui, je souris, car à ces souvenirs liés à tout jamais à ma tante pour combler quelques manques, la tristesse ne peut s'y mêler,

    une paire de chaussons de bébé en a rempli une boite toute entière !

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de Proust

     

    A Nathalie, à vous les jardins dont j'ouvre... le couvercle avec délice pour y déguster d'autres madeleines de Proust...

    Paisible et belle année 2020 !

     

    Carole...née Georgenthum !

     

    Il était une fois... Quelques madeleines de Proust

    Texte et photos de Carole Tahar.

     

    A bientôt!

     

     

     


    30 commentaires
  • Vous allez bien, depuis tout ce temps? smile

    Je crois que j'ai assez dormi . L'année nouvelle est arrivée pendant mon sommeil

    et je ne vous ai pas encore souhaité une bonne année!

    La meilleure chose que je puisse espérer pour vous, c'est le bien-être.,

    le reste suivra avec son lot de petits bonheurs.

    ***

    " L'hiver mon jardin s'ennuie de moi... C'est pourquoi il préfère s'endormir pour quelque temps..." Céline Blondeau

    Oui, on peut dire ça mais ce n'est pas tout à fait vrai ;-)

    La nature ne dort jamais, elle est toujours à besogner sous la terre, jusqu'au jour où nous voyons surgir son oeuvre .

    les rosiers et leur petite fabrique de feuilles

    le camélia champêtre et ses boutons nacrés

    la clématite Armandii et ses presque fleurs par centaines

     

     

     

     

     

    dans les paniers, les feuilles des bulbeuses promettent un joyeux printemps

    Les primevères montrent leurs jolies frimousses

    les domestiques...

    ... comme les sauvageonnes, avec les hellébores

    qui n'ont pas bronché sous les trombes d'eau et les vents incessants

    Le camélia rose et son tapis de pétales, arrachés par les bourrasques

    Quelle est donc cette plante au feuillage ciselé?

    Dans le coin des boutures, tout va pour le mieux!

    Elles viennent de vos jardins, alors je les surveille de près smile

    - Mais que fait la jardinière pendant que la Nature prépare le printemps?

    - Je dors! mais pas que...

    Je gribouille sur des ardoises, un passe-temps qui ne prend pas la tête,

    ha, ça fait du bien!

    Je cherche des idées sur Pinterest, des trucs simples!

    un modèle de fleurs de Véronique Claude. Elle vend ses créations, par ici

    Des oiseaux amoureux

     

    des ombelles

    Pendant que je fais des gribouillis, d'autres se mobilisent pour une noble cause!

    Il y a quelques mois, j'ai découvert un blog plein de douceur et de créativité: Méli-Mélo

    Monique réalise au crochet des personnages, les Mignonneries qu'elle met en scène par le biais d'une jolie histoire.

    Son dernier billet est plus engagé puisqu'il s'agit d'aider les animaux d'Australie, victimes des incendies, une catastrophe écologique.

    Elle a créé un modèle des plus attendrissants , symbole de ce grand pays, aujourd'hui dévasté.

    Monique en propose les explications en PDF, un petit geste de soutien pour nous...

    le Koala:

    ( photo du blog de Méli-Mélo )

    N'hésitez pas à vous rendre sur le blog de Méli-Mélo pour découvrir son histoire!

     

    A bientôt!

     

     


    35 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires