• Il était une fois... Une joséphine en cache une autre

    Ce week-end, nous sommes conviés à compter les oiseaux du jardin.

    Je crains que les miens ne pointent leur bec aujourd'hui, la tempête fait rage en Bretagne!

    Ceux que je croise le plus souvent, ce sont les moineaux! Des nuées!

    je me demande par quoi ils étaient attiré ce jour de septembre dans la cour,

    je n'ai rien vu de spécial...

    Il était une fois...

    Des familles entières vivent dans l'enclos des poules, c'est un bon plan ;-)

    ******

    Vous devez vous demander le pourquoi du titre de ce billet!

    J'y viens!

    J'ai proposé à Carole de nous raconter une histoire en l'illustrant si cela était possible!

    Elle a accepté!

    Quand j'ai lu son mail enthousiaste, mon coeur a failli exploser de joie :-)

    Hier soir, j'ai découvert sa première histoire.

    Alors, la voici:

    " Il était une fois...

     

     Une Joséphine en cache une autre

     

    Mystère dans les jardins...

    on en voit une, et puis une autre, jamais l' une sans l' autre ni l' autre sans l' une.

    Peu discrètes, elles s' affichent sans aucun complexe, roucoulent d' un bonheur insolent, faisant fi de toute pudeur,

    Aussi impériales que feue Joséphine, elles ajustent d' un coup d 'ailes, leur équilibre parfois hasardeux,

    quand la frêle branche plie dangereusement sous leur poids.

    Un moment de honte passant très vite, elles gardent la tête haute, gorge déployée dans une jolie robe grise façon empire, traînant un peu sur leur...derrière rebondi!

    Qui de l' une ou de l' autre assumera le rôle de mère, nul ne sait bien, les Joséphines sont cachotières...ou habiles parents, jamais vues en famille!

    Il était une fois...

    Ma grand-mère les aimait beaucoup, vraiment beaucoup... trop même, au point d' en avoir un couple en cage!

    Il est arrivé, parfois, que dans sa cuisine, des plumes volent d' un buffet à l 'évier...

    pour quelques instants de liberté volés grâce à une main mystérieuse qui ouvrait...

    un peu...

    la petite porte de la cage!


    Le soir venu, avant de se coucher, ma grand-mère couvrait la cage de ses tourterelles adorées mais amoureuses très bruyantes

    et prononçait une phrase très mystérieuse pour mes oreilles d 'enfant...

    " Taisez-vous les Joséphine".

    Les miennes, mes impératrices du jardin , mes filles libres et amoureuses éternelles, roucoulent ce soir encore,

    sur une branche, là, dans le vieux lilas. "

    Carole Tahar

    *********

     

     Carole a rajouté une note au bas du mail:

    PS/  si cette illustration en noir et blanc, peut faire plaisir à quelqu' un, je la fais parvenir avec bonheur.

    ***

    A bientôt!

     

     


  • Commentaires

    1
    Estelle
    Dimanche 27 Janvier à 13:18
    Estelle

    Le talent de Carole est indéniable. Avec le pinceau ou avec la plume smile

    On va bien réussir à lui faire ouvrir un blog pour nous régaler wink2 Hein ?

    Cette histoire m'a rappelé ma grand-mère. En Gironde, la tourterelle est chassée, vous le savez tous sûrement. Chez ma grand-mère il y avait une volière. Elle étaient élevées comme les poules, les canards, les oies, les lapins, les escargots… Et régulièrement, nous avions ces oiseaux dans notre assiette. Si cela peut en choquer certains, cela n'en restait pas moins une viande pour agrémenter l'ordinaire dans ces campagnes. Mais le respect était toujours présent dans cette maison. Aujourd'hui mon oncle vit toujours là-bas. Les tourterelles dans la volière sont chéries et le grain est distribué au jardin pour celles qui sont en liberté. Lorsque leur nombre devient trop important dans la volière, il les libère, mais elles restent aux alentours du jardin smile

    Bon dimanche les filles. Très bonne idée Nath et merci Carole de nous faire rêver cool Bisous à toutes les deux.

      • Lundi 28 Janvier à 08:18

        Bonjour Estelle!

        oh oui, Carole a du talent! Qu'elle me le prête un peu pour donner du rêve et de la joie à mes lecteurs, me fait penser que j'ai bien de la chance!

        Je suis la première à l'encourager pour créer son propre espace et je serais une lectrice assidue :-)

        Rien ne me choque dans ce que tu racontes au sujet des animaux que l'on élève pour la chair. Ma grand-mère le faisait avec des lapins en clapier, ils étaient bien traités! Mes parents aussi en avaient! Il vaut mieux manger des animaux élevés dans ces conditions que ceux élevés dans des grandes batteries...

        On mangeait moins de viande mais elle était de qualité irréprochable!

        Bon lundi Estelle! Gros bisous

         

    2
    Dimanche 27 Janvier à 13:23

    Quel talent de conteuse Carole, bravo !

    Ici aussi ça souffle fort, j'ai installé des boules pour les oiseaux sur mon balcon, mais je ne pense pas voir qui que ce soit aujourd'hui.

    Bon dimanche,

    Aude.

      • Lundi 28 Janvier à 08:27

        Je suis ravie que cette petite chronique réservée au talent de Carole, te plaise Aude. Bientôt, tu pourras lire ses histoires à Louison :-)

        Finalement, le vent s'est calmé dans l'après-midi et les moineaux sont revenus!

        Bon lundi! Bisous

         

    3
    Dimanche 27 Janvier à 13:24

    Coucou Nath

    quel joli texte et une rime sans fausse note, c'est magnifique, tout à l'image de cette jolie peinture, au départ j'ai cru qu'il s'agissait d'une encre de chine, Bravo à Carole pour ce joli exercice

    Ici grosses pluies, le vent reste relativement sage, pas d'oiseaux à l'horizon et je pense que pour le comptage c'est fichu, dommage, j'aurais bien aimé pouvoir regarder un peu la vie qui vole autour de mon jardin

    Passe un très joli dimanche en restant au chaud, la journée quoique humide reste fraîche

    des bisous, je ne doute pas que le vent va te les apporter

     

      • Lundi 28 Janvier à 08:52

        Coucou Chris,

        merci pour Carole smile j'espère qu'elle sera inspirée pour une nouvelle histoire et son illustration car je vois comme elle met du baume au coeur des amis :-)

        Je crois que pour le comptage des oiseaux, c'était un peu fichu ce dimanche... Bah, on peut le faire toute l'année si on veut ;-)

        Le dimanche a été du repos mais il me tarde d'être en vacances, les dernières datent du mois d'août!

        Passe une bonne journée au repos toi aussi, à bientôt Chris!

        Gros bisous

         

    4
    Dimanche 27 Janvier à 13:42
    Voilà bien une jolie histoire pour ensoleiller ce dimanche tempétueux.Si délicieusement illustrée de plus est , avec un p´tit côté estampe ! Quelle bonne idée cette invitation à Carole.Et si nous invitions toutes Carole à nous offrir par blog interposé ses émois végétaux ou faunesques, en tout cas moi je suis partante si le coeur lui en dit. Un doux dimanche à toutes les deux.
      • Lundi 28 Janvier à 09:07

        Merci Maryline smile

        Carole me l'avait envoyée samedi, son histoire a été mon rayon de soleil d'un samedi sombre et qu'elle t'ait apportée une douce lumière en ce dimanche venteux,me remplit de joie :-)

        Carole est libre de faire voler sa plume là où bon lui semble, c'est vrai qu'elle pourrait toucher d'autres lecteurs en se posant sur d'autres blogs... Ta proposition doit lui faire un grand plaisir :-)

        Je te souhaite un bon lundi, nettement plus paisible dans le ciel.

        Bises Maryline

         

    5
    Dimanche 27 Janvier à 15:24

    Coucou Nathalie ,

    Lorsque nous étions enfants mon frere et moi , nous avions une grande volière avec 4 ou 5 tourterelles ....

    Il y a toujours eu des animaux pendant mon enfance ! Des poules , des canards , des dindons , et une belle collction de pigeons pour mon frere aine .

    Comme Estelle , certains volatiles passaient à la casserole ,mais il en allait ainsi en ce temps là ....

    Pour mes tourterelles , dés le retour de l'école , nous passions un temps fou en leur compagnie pour les observer , les soigner ( nourrir ) , leur parler ...... C'était bien mieux qu'aujourd'hui ou les enfants restent dans leur chambre devant des écrans sarcastic

    Carole a beaucoup de talent est un "blog de conteuse" nous ferait un bien fou dans cette société qui perd la "boule" ...

    Cette illustration est enchanteresse , merci à vous Nathalie et Carole pour ce doux billet smile

      • Lundi 28 Janvier à 09:23

        Coucou Coco,

        j'aime bien qu'un billet fasse ressurgir les bons moments de l'enfance,  je t'imagine écrire ce message le sourire aux lèvres, à ce souvenir :-)

        Moi aussi, j'adorais aller jouer dans une ferme pas très loin de chez moi, c'était une ambiance très caquetante pour nos parties de cache-cache dans le foin!

        Carole pourra venir ici (ou ailleurs...), raconter une histoire quand elle veut ;-) je crois qu'un blog personnel ne la tente pas... pour l'instant ;-)

        Enchantée que ce billet t'ait... enchantée smile

        Bonne journée et grosses bises Coco!

    6
    Dimanche 27 Janvier à 17:46

    Quand j'ai lu cette histoire, hier soir, elle a été ma petite lumière de cette journée de samedi chaotique. Le dessin m'a beaucoup touchée par son côté " Estampe de Chine" et si tu ne la destines pas à une de tes associations humanitaires, il me plairait de l'accrocher sur le mur de mon bureau, juste en face de moi, au dessus de l'ordinateur...

    Finalement, nous avons tous des oiseaux en cage qui sommeillent en nous... J'avais moi aussi des serins que j'aimais. Un couple, aussi et ils avaient des petits, que je donnais je pense... A la fin, les bébés ressemblaient à des moineaux, je ne saurais dire pourquoi. Je ne suis pas fière à présent d'avoir maintenu en captivité des oiseaux, tellement faits pour voler dans le ciel... Je ne supporte plus du tout cette idée.

    Merci Carole pour cette histoire venue de ton enfance, j'espère qu'il y en aura d'autres, ici ou ailleurs ;-)

    Je t'embrasse bien fort

      • Carole Tahar
        Dimanche 27 Janvier à 19:10

        Bonsoir Nathalie! Merci pour ces adorables compliments, je les prends et les glisse dans ma poche, bien au chaud!

        Merci aussi les filles, les jardinières, les nanas, les blogueuses d 'enfer...NONNNN, pas d 'enfer, de paradis!

        "Petite estampe de Chine" , origine usurpée...bien franc-comtoise celle-là, ira rejoindre avec plaisir "Un petit jardin sur la terre", avec le vent de ces jours et de ce dimanche, ça va être facile. (tu me glisseras ton adresse par mail).

        Maryline, ta proposition  est très sympa, merci, vraiment. Comment dire... sans blesser qui que ce soit...les histoires naissent et s 'écrivent pour voyager, un peu, je crois que le voyage a commencé dans ce petit jardin sur la terre, elles viennent juste de hisser un peu les voiles et n 'ont pas trop le sens de l 'orientation, elles vont rester dans le coin, là, vers Brest. Ne m 'en veux pas.

        C'est vrai, pour revenir aux tourterelles, maintenant que je vous lis, que beaucoup finissaient un peu en "poule au pot", je ne m 'en souvenais plus!

        Comme vous avez déjà évoqué un futur blog , j' y ai réfléchi..."je me suis posée cette question à laquelle j ai répondu" (ça fait un peu JC Vandamme, ça) ce que je cherchais, au début, en visitant vos jardins avait et a toujours un sens; aller à la rencontre des jardins et des jardinières. Donc, je ne vais pas aller à la rencontre du mien, je le connais bien, le raconter ne me procurerait pas la même joie que de vous laisser un commentaire, de vous lire, vous  piquer des idées, et de faire votre connaissance. Vos jardins sont tous différents, mais tous ont ce petit truc particulier qui donne envie d' en écrire quelque chose. Parfois trop longue, les jardins incitent au bavardage, c 'est terrible, mais quel plaisir de mettre des mots sur vos photos, sur la vie de vos jardins, sur vous...et je ne boude pas ce plaisir!

        Alors, continuez ce que vous tentez toutes et tous ; faire vivre vos jardins!

        Nathalie, merci beaucoup, vous toutes aussi.

        Carole.

         

         

         

         

         

         

      • Lundi 28 Janvier à 10:06

        Bonjour Carole,

        je suis fière oui, fière que tu aies apporté de la douceur à ce dimanche maussade grâce à ton talent de conteuse et de peintre. Je suis fière, Carole, d'avoir eu l'audace de te proposer cette alliance et que tu l'aies acceptée avec tant d'enthousiasme et de gentillesse smile

        Bien sûr, rien ne nous rattache vraiment l'une à l'autre, tu es libre de voler où bon te semble comme tes "Joséphine", l'amitié seule nous lie et elle ne doit être en aucun cas, une cage dorée où tu te sentirais à l'étroit...

        Que Brest soit ton port d'attache, ça me va absolument, quand même ;-)

        Merci pour le cadeau de cette estampe Franc-Comtoise, elle aura une place de choix au-dessus de l'ordinateur, car je regarde souvent ce mur vide pour y chercher l'inspiration pour un nouveau billet, elle sera comme une muse, un gri-gri, un attrape-rêve...

        Maintenant, on attend une autre histoire qui nous fera penser que le monde est meilleur que ce que l'on veut nous faire croire!

        ( je ne te mets pas la pression, hein Carole? ;-)

        Je t'embrasse

        A bientôt! (pour l'adresse ;-)

         

    7
    Dimanche 27 Janvier à 20:46

    Une belle histoire avec une bien jolie illustration! <3

    Ici je n'ai vu qu'une fois une tourterelle, elle n'est pas restée, il n'y a pas non plus de moineaux.

    Bonne soirée

      • Mardi 29 Janvier à 06:18

        Merci Cindy smile j'espère qu'il y en aura d'autres!

        Tu veux dire que toute l'année, tu ne vois ni tourterelle ni moineau?

        Si les moineaux désertaient ma campagne, le ciel breton serait bien vide...

        Bonne journée, bises Cindy

    8
    Sophie
    Dimanche 27 Janvier à 21:02

    C'est magnifique, quel talent Carole yes

    C'est rigolo, je ne connaissais pas ce surnom donné aux tourterelles … C'est très joli smile

    Chez moi, il n'y a pas non plus d'oiseaux en cage, et je ne supporte pas non  plus l'idée ;-) je les aime libre comme l'air ;-)

    Suite à ton article, Nathalie, j'ai compté les oiseaux dans ma cour, quelques mésanges charbonnières gourmandes de graines de tournesol, 3 merles noirs, 2 rouge-gorges venus manger du pain, 1 pie, 2 pigeons ramiers, et j'ai été surprise de voir aussi des pinsons dans la pelouse, et d'autres oiseaux, mais comme j'étais un peu loin, je ne saurais dire lesquels exactement.

    Voilà, le printemps arrive tout doucement ici, et j'ai vu enfin, ma 1ère rose de Noël fleurie aujourd'hui happy Les autres ne sont qu'en bouton ...

    Très belle soirée Nathalie.

    PS : Désolée de ne pas être plus régulière dans mes écrits sarcastic
    Bises de Picardie smile

     

      • Mardi 29 Janvier à 06:32

        Merci Sophie smile moi non plus je ne connaissais pas ce surnom, donné aux tourterelles! Quand Carole m'a demandé quel sujet me plairait pour le blog,

        c'est la première chose qui m'est venue, une histoire sur les "Joséphine"...

        La Picardie accueille les mêmes oiseaux que la Bretagne mais tu ne parles pas des moineaux... Il n'y en a pas par chez toi?

        Oui, les hellébores fleurissent ici aussi, il est temps de sortir l'APN... Sinon, ce sont les camélias qui donnent un peu de couleurs.

        J'ai tout un tas de tiges sèches à couper, c'est chouette, comme les jours rallongent, on va pouvoir rester dehors plus longtemps :-)

        Merci pour ta visite :-) Ne t'excuse pas Sophie, on vient quand on peut...

        Bonne journée et Bises !

        J'ai vu que tu m'as laissé un autre message, je reviendrai dans la journée smile

         

    9
    Lundi 28 Janvier à 08:56

    Une jolie histoire, merci Carole, qui me rappelle la tourterelle que ma mère avait. Mais cette histoire là, a mal fini grâce au chat du voisin...Quant à ma minette, une des tourterelles que nous avons de temps en temps au jardin, a bien failli passer à la casserole!

    Aujourd'hui, ce n'est pas comptage des oiseaux à la maison, mais recherche des souris en décomposition (ou pas) derrière les meubles de la cuisine...J'en frémis par avance. A moi la joie de dégommer les plinthes et de bouger ce qui voudra bien bouger. Et la surprise finale...?

    Bisous terrifiés à l'avance.

      • Mardi 29 Janvier à 07:14

        J'avais le sourire aux lèvres tout au long de la lecture de l'histoire à Carole smile Même quand sa grand-mère mettait les "Joséphine" en cage... C'était une époque où ça ne choquait personne...

        Les chats ramènent régulièrement des souris, quelquefois, il y a des odeurs suspectes... Du coup, on les trouve facilement, beurk aww

        Le pire, ça a été le lapin sous le lit de Marie quand elle était étudiante à Lorient. Elle ne rentrait pas régulièrement. Le lapin grouillait de vers, j'ai vomi tout mon quatre heure, j'ai délégué pour l'enlever...

        Alors, tu as trouvé une tite bête? Tu peux les prendre dans ta main? ;-) moi, je ne peux pas...

        Bisous Véro

      • Mardi 29 Janvier à 07:57

        C'est bête mais j'en ai quand même les pétoches! Quand ça se contente de vous regarder sans bouger ça va, mais quand ça fonce dans mes pattes c'est une autre histoire! Je l'ai trouvé, mais pas là où je l'attendais...

      • Mardi 29 Janvier à 17:55

        oui Idem pour moi ;-) Léna, quand elle les attrape, les met dans une boîte et viens me montrer! ma terreur est qu'elle ne saute sur moi! Ben oui, ça saute, ça s'aplatit pour passer sous les portes (j'ai vu faire, gloups), ça court aussi vite qu'un sprinter et ça grimpe sur les vêtements! Terrifiant ces p'tites bêtes...

         

        Enfin, le principal c'est que tu l'aies chopée et remise au jardin, jusqu'à la prochaine fois... winktongue

      • Mercredi 30 Janvier à 09:22

        Celle que j'ai trouvé était morte, mais je viens d'en trouver une autre bien vivante! je vais peut être en faire un article...:-)

      • Mercredi 30 Janvier à 09:33

        En photo, elles sont trop mignonnes :-) Envoi l'article ;-)

      • Carole Tahar
        Mercredi 30 Janvier à 13:38

        Bonjour Véro!

        Souris y es-tu ? ( les loups, eux doivent rire sous cape)!  Elles rentrent aussi facilement chez toi? Malgré les poilus? Tiens, en parlant de la frayeur qu 'elles peuvent nous mettre quand elles nous passent entre les jambes, ce n' est rien de la trouille de notre bonne vieille Pépite coursée par...une "petite rate" bien décidée d 'assumer son rôle de "mère célibataire" et de faire déguerpir tout prédateur potentiel! Pépite n 'en menait pas large!

        Merci pour ton petit mot et oui au billet "Ratatouille et compagnie", j' ai hâte!

        Bises

        Carole.

    10
    Lundi 28 Janvier à 11:34

    Ah ça, les joséphines ! ça leur va bien. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire leur histoire.

      • Mardi 29 Janvier à 07:17

        Un joli nom pour un bel oiseau :-) Je suis ravie que tu aies passé un bon moment à lire l'histoire de Carole.

        Bonne journée Annick!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :