• Je devrais, sans doute, attendre d'avoir reçu ma commande et que Pierre ait terminé les travaux

    avant de vous dévoiler le projet en cours mais voilà je suis trop impatiente ;-)

    Les arches que Pierre a commencé à installer et arrêter pour cause de nid de guêpes dans le talus proche,

    va pouvoir se poursuivre! Un professionnel est passé pour nous en débarrasser.

    Depuis deux ans, les hortensias souffrent et grillent sous les rayons de plus en plus ardents du soleil!

    Il leur faut de l'ombre! et quoi de plus beau qu'un chemin de roses pour pallier ce problème.

    Sur la première, j'y verrais bien  Jasmina. Véro m'en avait offert une bouture de son jardin,

    elle a bien prospéré mais je crains qu'elle ne se sente trop à l'étroit dans le massif petit Paradis...

    ici, elle se sentira libre de s'envoler...

    Photos de Jasmina chez Véro

    (je lui pique toutes ses photos de jasmina wink2)

    photos internet

    Sur la deuxième arche, le rosier François Juranville, une bouture de chez Marie "Petite Rose"

    photos internet

    et sur la troisième et dernière arche, le rosier liane "La fraîcheur", commandé chez Francia Thauvin

    photos internet

    ***

    Dans le puits, Mayflower a bien grandi! Ses tiges ne sont pas aussi souples que je le pensais...

    Je vais le déplacer en pleine terre, il remplacera des rosiers qui végètent.

    juillet 2019

    Et alors qui ira dans le puits?

    J'ai craqué! il m'est passé sous le nez l'année dernière, j'espère que cette année sera la bonne!

    Le rosier Enfant d'Orléans!

    Découvert chez Sophie, de "Notre jardin secret"

                                                                                                                    photo de chez Sophie                                                                                                    photo internet

     

    Je n'ai pas le rosier Salet, j'adore ses roses anciennes au coeur replié! Commandé lui aussi!

    Il remplacera Astronomia, étouffé par les anémones du Japon devant l'enclos des poules! Il rejoindra le massif des dahlias.

    photos internet

     

     

     

    Un dernier rosier et pas des moindres: Cornelia. il faudra de la place pour ce grand buisson!

    si quelqu'un peut me renseigner un peu plus sur lui...

    photos internet

     

     

     

     

    Des nouvelles du rosier  The Albrighton Rambler, planté sur une des arches à l'avant de la maison.

    Il s'est peu développé en un an mais je suis sous le charme de ses roses.

    On verra l'année prochaine... Je vais bien le nourrir en novembre.

     

     

     

     

     

    ***

    Sourire d'orchidée lance quelques roses dans le bleu du ciel, rare en ce moment!

    quelques dahlias résistent aux vents violents et à la pluie

     

     

     

     

     

    Le Selinum wallichianum et ses gracieuses ombelles

     

    Vous saviez que les pommes faisaient des bébés? wink2

    A bientôt!

     


    42 commentaires
  • Lors de notre dernière balade au jardin, nous nous étions quittés ici

    Suivons Minoz.

    L'aster le Vasterival en gros bouquet d'accueil

    Les piquets sont toujours en attente de trouver la bonne place ;-)

    Le mois d'octobre voit fleurir les Aconits en compagnie des dahlias

     

     

     

     

     

     Le cosmos Chocolat fidèle depuis trois ans

    ***

    Dans le massif d'André Le Nôtre, c'est un peu la pagaille...

    Euphorbe, dahlias, rose et nérines 

    ***

    Les héliantus ou Soleils de Maximilien prennent de la hauteur (merci Catherine et Coco pour leur identification!)

    ***

    Dans le massif Petit Paradis, ce n'est pas bombance! J'y avais planté des graminées mais elles n'ont rien voulu savoir!

    Heureusement les rosiers reviennent animés le coin

    Scepter'd Isle

     Rosier inconnu

    ***

    A la fin de l'été, j'avais remarqué une fleur, poussant sur le tard dans le poirier.

    J'étais loin d'imaginer qu'elle était porteuse d'un fruit ( c'est pour toi Denise :-)

    mais d'autres fleurs recouvrent le poirier... celles du solanum!

    J'étais persuadée l'avoir perdu lors de l'hiver rude 2017-2018.

    Il s'est juste réfugié bien à l'ombre pour m'offrir cette jolie floraison automnale

    ***

    Dans le coin Zen, asters, anémones du Japon et lys des cafres (Schizostylis coccinea) égaient ce massif bien à l'ombre

     ***

    Dans le puits, une petite remontée du rosier Mayflower

     

     

     

     

     

    ***

    Dans le massif du Sud, pas grand chose... ne serait-ce l'aster Ideal en pleine forme malgré la sècheresse estivale

    et une rose The Fairy

    ***

    un bouquet improvisé, pour cause de vent et pluie qui cassent tout frown

     

     

     

     

     

    ***

    Que regardes-tu Minoz?

    Ah, Pierre! Pendant que l'on se promène et que l'on papote, il s'active...

    Les piquets sont enfin plantés à la bonne place!

    A bientôt!

     


    41 commentaires
  • Le premier week-end d'octobre, se déroulent "Les Plantomnales" au Vallon du Stang-Alar à Brest.

     Voici ce que j'y ai trouvé, trois pots! Je suis hyper raisonnable

    Les Plantomnales de brest

    Celui qui m'a fait battre le coeur, je le voulais depuis longtemps, Sambuscus nigra Black Lace...

                                                                                                                                                             qui, un jour devrait devenir, cet arbuste majestueux...

    Les Plantomnales de brestLes Plantomnales de brest

     

    ***

    une jolie graminée au feuillage panaché: Chasmanthium latifolium River Mist

                                                                                                                                  Regardez ses épis délicatement rosés

    Les Plantomnales de brestLes Plantomnales de brest

    ***

    et une bulbeuse d'Afrique du Sud: Tulbaghia violacea

    Les Plantomnales de brestLes Plantomnales de brest

    ***

    Quelques jours avant, j'avais craqué dans le supermarché du coin sur quelques autres arbustes, des communs, des valeurs sûres

                                                                                     Troène de Californie                                                                                                                         Photinia Red Robin

    Les Plantomnales de brestLes Plantomnales de brest

    et une curiosité, Hebe Green Globe

    Les Plantomnales de brest

    Je n'ai pas encore passé commande chez les pépiniéristes en ligne...

    mais je m'y intéresse sérieusement!

    A bientôt!

    Les Plantomnales de brest

     

     

     

     

     


    37 commentaires
  • En Bretagne, l'automne est arrivé le 23 septembre, comme indiqué sur le calendrier.

    Pluie, vent et petit matin frais ont succédé aux chaudes journées de l'été.

    Les couleurs des feuilles s'intensifient avant qu'elles ne lâchent prise.

    La vigne vierge

    Le cornouiller

    L'abelia qui gardera son feuillage

    Abelia- Acer- clématiteMontana

    Tout se dépêche de parader encore un peu dans la lumière dorée du soir

    Un nouveau tout petit massif pour accueillir le rosier Hippolyte  de chez Marie et le bauhinia de chez Marie ( je connais beaucoup de Marie!)

     

    Le massif de Nell

                                                                                                                                                                                                                 Aster Asran

     

     

     

     

    Astrantia major Roma

     

     

     

     

    L'ipomée

    Le massif des dahlias

    et ses asters Lateriflolus

    L'automne commence en septembre

     

    Horizontalis

     

     

     

    The Prince et le penstemon Black Bird sur fond de sauge Amistad

    Les saxifrages aux noms compliqués...

                                                                                                                                                                                                                 Saxifraga fortunei-Var-incislobata-Akiba-Merite 

      Saxifraga Seiyuzan-Urabeni

    ***

    L'eupatorium chocolate

     

     

     

     

    quelques roses

                                                      Dorothy Perkins                                                                                                                                       Ghislaine De Féligonde

                                            Pink Cloud

     

    Sourire d'orchidée

     

     

     

    Moutig parmi des asters

    L'Anisodontea qui fleurira tout l'hiver s'il est doux

     

     

     

     

    un grand fuchsia bien rustique

    La prochaine fois, je vous emmène à l'arrière de la maison, nous prendrons le passage

    A bientôt!

     

     


    40 commentaires
  • Texte, photos et dessin de Carole Tahar

     

    Gentil coquelicot mesdames, gentil coquelicot nouveau...

     

    Chouette! On va parler jardin, un peu...mais pas que!

     

    Vous conviendrez que parfois, les titres d' histoires ne sont souvent que des prétextes...à histoires!

    Quelques mots, courts, pour deviner, supposer, espérer et parfois rassurer ;

    dans celle-ci d' histoire, le prétexte pour l' écrire, c' est bien un coquelicot et une chansonnette un peu désuète...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Comme vous, j' ai fleuri un jardin de premières fois, de grandes joies mais de grandes peines aussi ,

    de sourires et d' éclats de rires, de découvertes et de certitudes, d' espoirs et de rêves, et dans un coin un peu retiré,

    j' ai planté un massif de cette si précieuse et belle mémoire, une fleur fragile...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Certains jardins dont l' automne précoce se presse à la grille encore ouverte, se trouvent bien malgré eux envahis d' une herbe habile et sournoise,

    elle a pour nom : le temps qui passe et qui se faufile dans les allées, choisi son massif, le plus beau, le plus fragile aussi : celui de cette précieuse mémoire...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Les jardins d' automne faisant fi de cette herbe indésirée, tentent de garder encore quelques temps, les souvenirs d' une existence bien remplie...

    et même si l' éclat et le nombre de pétales du coquelicot de cette chanson un peu désuète se brouillent un peu,

    ils s' amusent encore de leurs massifs des « premières fois »...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

    le premier ours en peluche, le mien se nommait Manala, un ours gris raccommodé de partout.

    Manala s' est perdu, lui aussi, carton après carton d' une enfance toujours en voyage ;

    la première collection de livres, les" Martine "; la première pâte à crêpes dans une cuisine poussiéreuse de farine 

    et la première crise de foie avec des boules de Berlin, beignets délicieux mais indigestes pour le foie qui en rit encore, lui qui sait bien qu'il ne crise pas !

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Les premières vacances à la mer, les Sables- d' Olonne et une tasse mémorable ; la première et la dernière colonie de vacances, Quimper et...

    ma tête à poux, et donc ma première grande honte...en dehors d' être remarquée par un parfum de Marie-Rose, la suite de ma première honte est aussi,

    une...toute première coupe de cheveux chez un coiffeur...court, très court !

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Le premier cinéma, l' Enfant Sauvage, 1970 ; ce film a marqué à jamais une partie de ma vie, et le dernier ? Zut, je ne m' en souviens plus...

     Et tant d' autres souvenirs, chez vous aussi, j' en suis certaine, qui s' empressent de reprendre vie, surtout ne pas faner la-bas...dans votre massif de mémoire !

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

    Les jardins sont remplis de premières fois, on les agrandit, on les aime tant !

    Des fleurs magnifiques, on en plante à tour de bras, on s' étourdit de tant de raretés à aimer, et puis un jour...

    un mardi ou...un jeudi...on ne sait plus, le jardin soudain ridé de tant d' éclats de vie, devient un jardin des dernières fois.

    Il se perd un peu, envahi de cette herbe indésirée, et il oublie jusqu'à la première fleur semée.

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    D' autres jardins bien plantés et fleuris avec amour, s' empressent de garder encore ouverte, la jolie grille un peu rouillée.

    On les appelle souvent les jardins-aidants...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Gentil coquelicot mesdames...gentil coquelicot nouveau...

     Si vous aimez un jardin des dernières fois, si dans ses allées il s' est un peu perdu,

    s' il a oublié toutes ses premières fois, fredonnez avec lui ces quelques couplets désuets et il reprendra vie.

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Il vous dira qu'il s' est un peu égaré, oui, dans les grandes allées,

    il a tant planté...mais en souriant et s' amusant de vos yeux inquiets dans les siens, il racontera que jamais il n' a oublié ce si beau coquelicot!

    Dans un éclat de rire et rassuré d' être toujours aimé, tous les couplets il chantera, comme la toute première fois !

    Gentil coquelicot....nouveau...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

    Carole Tahar

    ***

     

     

     


    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique