• Texte, photos et dessin de Carole Tahar

     

    Gentil coquelicot mesdames, gentil coquelicot nouveau...

     

    Chouette! On va parler jardin, un peu...mais pas que!

     

    Vous conviendrez que parfois, les titres d' histoires ne sont souvent que des prétextes...à histoires!

    Quelques mots, courts, pour deviner, supposer, espérer et parfois rassurer ;

    dans celle-ci d' histoire, le prétexte pour l' écrire, c' est bien un coquelicot et une chansonnette un peu désuète...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Comme vous, j' ai fleuri un jardin de premières fois, de grandes joies mais de grandes peines aussi ,

    de sourires et d' éclats de rires, de découvertes et de certitudes, d' espoirs et de rêves, et dans un coin un peu retiré,

    j' ai planté un massif de cette si précieuse et belle mémoire, une fleur fragile...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Certains jardins dont l' automne précoce se presse à la grille encore ouverte, se trouvent bien malgré eux envahis d' une herbe habile et sournoise,

    elle a pour nom : le temps qui passe et qui se faufile dans les allées, choisi son massif, le plus beau, le plus fragile aussi : celui de cette précieuse mémoire...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Les jardins d' automne faisant fi de cette herbe indésirée, tentent de garder encore quelques temps, les souvenirs d' une existence bien remplie...

    et même si l' éclat et le nombre de pétales du coquelicot de cette chanson un peu désuète se brouillent un peu,

    ils s' amusent encore de leurs massifs des « premières fois »...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

    le premier ours en peluche, le mien se nommait Manala, un ours gris raccommodé de partout.

    Manala s' est perdu, lui aussi, carton après carton d' une enfance toujours en voyage ;

    la première collection de livres, les" Martine "; la première pâte à crêpes dans une cuisine poussiéreuse de farine 

    et la première crise de foie avec des boules de Berlin, beignets délicieux mais indigestes pour le foie qui en rit encore, lui qui sait bien qu'il ne crise pas !

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Les premières vacances à la mer, les Sables- d' Olonne et une tasse mémorable ; la première et la dernière colonie de vacances, Quimper et...

    ma tête à poux, et donc ma première grande honte...en dehors d' être remarquée par un parfum de Marie-Rose, la suite de ma première honte est aussi,

    une...toute première coupe de cheveux chez un coiffeur...court, très court !

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Le premier cinéma, l' Enfant Sauvage, 1970 ; ce film a marqué à jamais une partie de ma vie, et le dernier ? Zut, je ne m' en souviens plus...

     Et tant d' autres souvenirs, chez vous aussi, j' en suis certaine, qui s' empressent de reprendre vie, surtout ne pas faner la-bas...dans votre massif de mémoire !

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

    Les jardins sont remplis de premières fois, on les agrandit, on les aime tant !

    Des fleurs magnifiques, on en plante à tour de bras, on s' étourdit de tant de raretés à aimer, et puis un jour...

    un mardi ou...un jeudi...on ne sait plus, le jardin soudain ridé de tant d' éclats de vie, devient un jardin des dernières fois.

    Il se perd un peu, envahi de cette herbe indésirée, et il oublie jusqu'à la première fleur semée.

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    D' autres jardins bien plantés et fleuris avec amour, s' empressent de garder encore ouverte, la jolie grille un peu rouillée.

    On les appelle souvent les jardins-aidants...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Gentil coquelicot mesdames...gentil coquelicot nouveau...

     Si vous aimez un jardin des dernières fois, si dans ses allées il s' est un peu perdu,

    s' il a oublié toutes ses premières fois, fredonnez avec lui ces quelques couplets désuets et il reprendra vie.

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

     

    Il vous dira qu'il s' est un peu égaré, oui, dans les grandes allées,

    il a tant planté...mais en souriant et s' amusant de vos yeux inquiets dans les siens, il racontera que jamais il n' a oublié ce si beau coquelicot!

    Dans un éclat de rire et rassuré d' être toujours aimé, tous les couplets il chantera, comme la toute première fois !

    Gentil coquelicot....nouveau...

    Il était une fois... Gentil coquelicot Mesdames...

    Carole Tahar

    ***

     

     

     


    28 commentaires
  • Ah ben mince, je ne sais pas comment commencer ce billet, je crois qu'il va partir un peu dans tous les sens...

    Comme ça fait longtemps, peut-être qu'un bricolage de Pierre vous irait bien?

    Il y a quelques mois, Pierre m'a ramené ce grand pot en plastique pas trop au goût du jour,

    je ne savais pas quoi en faire et même si j'allais le garder.

    Après quelques recherches sur pinterest, j'ai demandé à mon bricoleur de l'habiller de bois!

    C'est vrai, pour nous c'est facile, ici il y a toujours un stock de palettes dans le hangar.

    Comme le pot est conique, il a fallu redécouper chaque morceau, c'était un peu long à faire...

    Je n'étais pas là pour la mise en oeuvre alors je passe direct au final ;-)

    ( si vous avez des questions, n'hésitez pas...)

    un autre chantier se prépare...

    ***

    Quelques nouvelles potées (les dernières!) viennent fleurir ce début d'automne.

    dans le coin romantique

    sur la terrasse en bois

     

     

     

    ***

    Il était temps aussi que je m'occupe de ce grand carré, posé dans l'ancien potager... j'ai acheté quelques bulbes pour le rendre plus joli à regarder, je sais ce n'est pas du luxe ;-)

    J'avais même mis des étiquettes pour repérer leur emplacement mais le temps d'aller chercher l'APN... eek

    ***

    Un tour chez Aldi à la recherche de bulbes dont Marie  avait parlé dans un de ses billets

    Il ne restait pas grand chose mais que dans mes couleurs préférées!

     

    ***

    Les asters fleurissent un peu plus chaque jour

    L'Aster 'Rozen quartz' , un bel arbuste mesurant un bon mètre

    ***

    L’Aster lateriflorus ‘Horizontalis’, si mignon avec ses minuscules fleurettes

    avec les dahlias et les roses

    ***

    L'Aster Le Vasterival" si prompt à rhabiller André Le Nôtre qui n'a plus de feuillage

    ***

    Les dernières photos du Lespedeza au mieux de sa forme!

    La vie en rose

    Pucerons: le retour!

    mais que fait cette fourmi?

     

     

     

    ***

    La vie en bleu

    ***

    Un colis! Si joli que j'en avais les yeux pleins de gourmandise comme un enfant qui ouvre sa première pochette-surprise

    Merci Carole!

    ***

    Une belle rencontre, celle de Christine du blog Le jardin de la Champaille et de son mari!

    Ca a passé si vite! A peine le temps de commencer à se connaître et voilà ils étaient déjà partis!

    Chris m'a offert un bel hortensia: Annabelle. Ce devait être une bouture de son jardin mais elle l'avait oubliée!

    Je l'ai grondée ;-)

    Annabelle de la "Dame qui caressait les abeilles" (oui, je l'ai vu faire et l'abeille continuait de butiner sous la caresse)

    ***

    Un bouquet de roses

     ***

    et une tisseuse à la patience sans faille

    ... Mais l’araignée dans sa nacelle
    prisonnière à vie de sa faim
    rêvait qu’elle était hirondelle.

    (extrait de la poésie de Pierre Bearn)

    A bientôt!

     

     


    32 commentaires
  • Vous avez remarqué?

    Le soleil s'attarde en son ciel de lit de plus en plus tard.

    Il laisse la brume sertir les roses de perles d'eau

    Sweet Love

     

    Sweet Love

    William ShakespearPomponella

                                                                        William Shakespeare                                                                                                                                                Pomponella

     

    Bonica

    Bonica

     

    Il s'éveille si lentement que l'on peut prendre son temps pour attraper ce moment où chaque fleur revêt une douceur profonde que la lumière trop vive, éclipse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le caryopteris ne sera pas si bleu dans une heure

    ni ces deux asters que Mère-Nature a choisi de marier.

    Si j'ai planté le pompon, celui à petites fleurs au coloris  bleu-tendre s'est égaré par ici

                                                                 Aster Novi belgii "Blue Pompon"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      peut-être s'est-il échappé de l'ombre pour se gorger de lumière...

    aster Little Carlow

     

    Aster Little Carlow

    aster Little Carlow

     

     

    tandis que les autres restent bien sages à leur place ombragée en compagnie des Anémones du Japon

    aster Chloé

    aster divariqué

    " Dépêche-toi! Le soleil se lève!" me miaule Minoz

    Le Begonia grandis evansiana, arrivé  de Paris il y a un an ( merci Estelle :-) se plaît en compagnie de la sauge "Goutte de sang"

    L'hortensia Vanille-fraise commence à se farder de son vieux rose

    et les " sans-noms" s'empourprent devant le dahlia rayonnant

    L'abutilon s'étend et emprisonne la maison des korrigans de ses tiges échevelées

     

     

     

     

    La brume se désagrège, le soleil s'étire de tous ses rayons

    les pommes rougissent

    Les potées d'automne ne contiennent pas de choux... mais elles réchauffent le coeur

    les panières se parent de couleurs douces

    elles s'offrent aussi, à l'occasion d'un évènement spécial:

    " Bon anniversaire Claire!"

     

     

     le massif du Poisson devient plus romantique...

    ... grâce au Lespedeza

    sedum

    et le massif de Nell joue avec les feuillages

    L'ombelle s'ouvre comme une ombrelle de dentelle

     

     

     

     

    ***

    phlox Crème de la crème

                                                                                                                                                                                         Phlox Crème de la crème

    ***

    "je te couve des yeux ma belle Impatiens"

    ***

    " j'ai très envie de vous conter fleurette, chère Verveine"

    " je me sens rosir de plaisir"

    Vous aussi, vous écoutez vos jardins, papoter gentiment smile

    ***

    Le soleil s'est levé du bon pied et a brillé tout ce dimanche

         Blush Noisette

    Sweet Love

    La nonchalance du soleil

     

    Alcathea parkallee

     

    Alcathea Parkallee

     

     

    Le ciel était si bleu

    Le jardinier qui s'occupe de la serre était absent tout le week-end mais ça ne les a pas empêchées de rougir...

    qui? Ben les tomates :-)

    ***

    Après cette dure journée de labeur, le soleil s'est couché tôt.

    Vous avez remarqué?

    A bientôt!

     


    34 commentaires
  • Cette année, pour diverses raisons, je n'ai pas quitté le Finistère et j'en ai profité pour visiter un peu mon coin.

    Ni Pierre ni moi, n'avions visité cette petite île au large de Roscoff, l'Île de Batz qui abrite le jardin d'un passionné de plantes exotiques,

    Georges Delaselle, assureur parisien tombé fou amoureux de cette île au bout de la Terre.

    C'est en 1897 que commence l'aventure... elle continue grâce à une association " " Les Amis du jardin Georges Delaselle "

    ***

    Allez, je vous embarque avec nous pour découvrir cet Eden.

    Pas le temps d'avoir le mal de mer, la traversée ne dure qu'1/4 d'heure ;-)

    Île de BatzÎle de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

    Le ton est donné dès le débarquement, ici on ne se déplace qu'à pied ou à vélo

    Île de Batz

    Les côtes sont un peu raides mais de jolies maisons détournent notre attention

    Île de BatzÎle de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

    En haut de la côte, une vue sur la dune et... les poubelles du tri sélectif!

    Île de Batz

    Il faut moins d'1/2 heure, à pied,  pour se rendre au jardin.

    Le dépaysement est total! On se sent tout petit...

    Île de BatzÎle de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

    Entre les troncs des arbres, la mer se profile

    Île de BatzÎle de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

               Île de Batz

    Le chemin nous emmène vers le jardin sec. Un jour, peut-être, les nôtres ressembleront à ça...

    Île de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

    ah oui quand même, c'est spécial... mais pas sans humour ;-)

    Île de BatzÎle de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

    mais hélas, l'incivilité est partout!

    Île de Batz

     

     

    Île de Batz

     

     

     

    Que dis-tu de ce yucca, Cindy? J'ai demandé à Pierre de poser à côté pour que tu te rendes compte de sa taille!

    Île de BatzÎle de Batz

    Nous passons à une partie bien plus verdoyante

    Île de BatzÎle de Batz

     

    Un solanum magnifique, Solanum Laciniatum, j'avoue ça m'a démangé d'en cueillir un bout, il est si facile à bouturer, hein Fatima ;-)

    Île de BatzÎle de Batz

    En haut des cimes ( 25 m),  le ciel est-il plus bleu?

                                                                                           Cyprès de Lambert                                                                                                                    ses cônes

    Île de BatzÎle de Batz

    Île de Batz

    Et puis Jurassic park...

    Île de BatzÎle de Batz

    je m'attendais à voir un dinosaure à chaque tournant...

    un craquement m'a fait sursauter! hahaha, c'était juste une pie... winktongue

    Île de BatzÎle de Batz

    Impatiens

    Île de BatzÎle de Batz

    abutilon:

    Île de Batz

    persicaire:

    Île de Batz

     cobée

    Île de BatzÎle de Batz

     

    papillon colibri attiré par la sauge à l'orée d'une clairière

    Île de BatzÎle de Batz

     

    Île de Batz

    Île de BatzÎle de Batz

    La visite se termine. Retour vers la plage ( nombreuses sur l'île, bien sûr!)

    Île de BatzÎle de Batz

    Nous nous sommes arrêtés dans une crêperie, en haut de la côte, pour déguster une glace maison et une limonade pour ma part, excellent, une bonne adresse!

    A Roscoff, on attend l'ouverture du resto...

    Île de Batz

    A bientôt!

     

     

     

     


    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires